La douleur: gênante, mais utile

La douleur est un important système d’alerte et de protection de l’organisme. Elle se manifeste par des stimuli sensoriels désagréables, le plus souvent à la suite de maladies ou de blessures. Cet effet de signalisation est important pour remarquer un danger potentiel et y réagir. La perception de la douleur est assurée par des cellules sensorielles spéciales (nocicepteurs). Des substances messagères activent ces cellules, qui envoient ensuite des signaux au cerveau via le système nerveux. Un stimulus de douleur est déclenché à cet endroit. L’intensité et la durée de la douleur peuvent fournir des informations sur le type et la gravité de l’atteinte. On distingue la douleur aiguë (de courte durée) et la douleur chronique (permanente).

Selon le lieu d’origine, la douleur peut prendre différentes formes: La douleur somatique affecte le système musculo-squelettique, c’est-à-dire la peau, les tissus, les muscles et les os. La douleur viscérale se manifeste à l’intérieur du corps, au niveau des capsules et des membranes des organes. La douleur neuropathique survient lorsque les nerfs eux-mêmes sont endommagés.

La douleur au quotidien

La douleur accompagne de nombreux Suisses dans leur vie quotidienne. Elle est une cause fréquente de visite médicale. Les troubles concernant le dos et les articulations sont particulièrement fréquents. Les maux de tête, les douleurs et les tensions musculaires sont également répandus. Si le déclencheur est connu et relativement facile à traiter – par exemple dans le cas du stress ou d’une mauvaise position – les troubles peuvent généralement se résoudre spontanément. Toutefois, si la douleur augmente ou persiste, il faut consulter un médecin ou un pharmacien.